investir dans le vin en 2021

Investir dans le vin est un prestige, il est un produit luxueux dont l’investissement constitue un avenir d’exception, car sa valeur à tendance à grimper surtout quand ce dernier a bien vieilli. Les investisseurs ont aussi remarqué que la valeur du vin a bien résisté à la crise économique notamment à la crise sanitaire de coronavirus. Néanmoins investir dans le vin présente plusieurs différences, par rapport à d’autres types d’investissements. Il existe aussi différentes options pour réussir un bon investissement dans ce secteur.

Rentabilité et fiscalité de l’investissement dans le vin

Le vin est un produit de luxe qui fait la grande fierté de la gastronomie française, le marché de ce dernier est devenu très attirant pour les investisseurs, qu’ils soient amateurs ou professionnels. Il existe plusieurs possibilités d’investissement, comme les vins étranger, les vins biologiques … il reste un placement facile retiré de l’instabilité des marchés financiers, c’est un domaine qui subit très peu de fiscalité, contrairement à l’immobilier par exemple. Cependant, l’investissement dans le vin n’est pas donné à tout le monde, il doit être un plaisir et une passion pour l’investisseur, il ne faut pas le considérer comme un vrai placement financier. Sinon il faut être en possession d’une cave, et de diversifier son patrimoine, et surtout respecter la conservation du vin qui est tout un art. Donc il vaut mieux éviter d’investir dans le vin que pour la rentabilité.

Comment choisir le vin en 2021 pour y faire un investissement ?

Il existe plusieurs sorte de vin sur lesquels vous pouvez investir, il y a les classiques comme le vin de Bourgogne, Bordeaux et le Rhône. La Bourgogne est très connue pour ses vins blancs ou encore rouges. Ces derniers occupent une grande partie de la cave, le mieux est d’allier les grands domaines aux nouveaux. Deuxième meilleur vin sont les grands crus de Bordeaux, une référence dans l’investissement viticole, investir dans ces dernier est sécurisé, ils se distinguent par leur capacité de garde, qui augmente leur valeur au fil du temps. Troisième dans le podium, la vallée du Rhône, même dépassée par Bordeaux et la Bourgogne, elle reste très appréciée, et ses plus grands crus atteignent des cotes et des prix très élevés.

On va maintenant vers les vins du Sud, les investissements étaient longtemps dirigés vers les vins du nord, mais cela commence à changer, ils tendent désormais vers le sud comme Languedoc Roussillon, la Provence et la Corse. Il y a aussi les vins étrangers, quand on investit dans ce domaine, il est préférable de diversifier ses actifs. Peu connus dans le monde de l’investissement ils commencent tout de même à faire leurs preuves. Parmi les pays les plus convoités, on a le Portugal, L’Italie, et l’Espagne. Sinon d’autre pays commencent à s’implanter sur le marché comme l’Allemagne, l’Australie, ou encore l’Amérique.

Enfin nous retrouvons les vins biologiques, de plus en plus de personnes cherchent tout ce qui est bio, le vin en fait partie, ces vins connaissent un vrai succès depuis quelques année déjà. Ils sont meilleurs pour la santé, et moins polluant pour l’environnement, on peut les trouver dans le Rhône, la Bourgogne, la Loire, ou encore dans le Languedoc et dans le Jura.

Pourquoi investir dans le vin en 2021 ?

Pour investir dans le vin, il faut tout d’abord le faire avec plaisir et en être passionné, l’occasion pour l’investisseur d’ajouter une cave à son patrimoine. Nous ne sommes pas obligés d’être de grand connaisseurs dans le vin, mais il est important de s’y intéresser et d’apprendre à le faire, sinon vous ne réussirez pas. Pour ce faire il vous faut connaitre quelques techniques qui sont les suivantes :

  • La genèse des vins;
  • le mode de conservation;
  • la méthode de mise en bouteille;
  • la bonne qualité du bouchon.

Si vous êtes amateur dans ce domaine, mais que vous voulez absolument investir dans le vin, pour éviter toute mauvaise démarche, il est possible d’investir via un Fonds Commun de Placement (FCP) qui consiste à acheter des parts dans un FCP spécifié pour les investissements viticoles. C’est ce qui va diminuer les risques de la part de l’investisseur puisque l’achat et les négociations se feront entre les mains d’experts.